Nutrition clinique


La nutrition clinique est une véritable thérapeutique utilisée pour la prise en charge nutritionnelle du patient dénutri ou à risque de le devenir.

On parle de dénutrition lorsque les apports protéino-énergétiques d’un individu ne suffisent pas à couvrir les besoins métaboliques nécessaires à son organisme (déficit d'apports ou augmentation des besoins).

La dénutrition est associée à nombre de pathologies (certains cancers, malabsorption…). Le risque est également plus important lors de certaines périodes de la vie, notamment au cours du vieillissement.

Selon son degré de sévérité, la dénutrition peut entraîner une altération fonctionnelle de certains organes, une immunodéficience et des complications infectieuses pouvant mettre en jeu le pronostic vital du patient. Elle est associée à une morbi-mortalité accrue et engendre une augmentation de la durée d’hospitalisation et du coût des soins.

La nutrition clinique se décline en 3 techniques :

  1. Nutrition orale (En savoir plus): technique de nutrition clinique indiquée afin de prévenir tout risque de dénutrition ou pour compléter une alimentation normale insuffisante en cas d’une dénutrition « modérée ».
    Elle est appliquée lorsque le tube digestif est fonctionnel et lorsque le patient est assez autonome pour se nourrir seul. L’apport est principalement calorique et protéique et se fait sous forme de compléments oraux aux textures et arômes variés (boissons lactées, jus, crèmes, soupes etc.).
  2. Nutrition entérale (En savoir plus) : technique de nutrition artificielle indiquée lorsque le tube digestif est fonctionnel et lorsque le contexte pathologique ne permet plus au patient de s’alimenter par la voie orale ou lorsqu’il existe une dénutrition sévère avec des apports oraux trop faibles.
    Cette technique consiste à apporter les nutriments directement dans le tube digestif (estomac au minimum) à l’aide de sondes nasales ou de stomies.
    Les nutriments conditionnés sous forme liquide par poches sont classés en plusieurs catégories : isocaloriques, hypercaloriques (hyperprotéinés ou non), semi élémentaires.
  3. Nutrition parentérale (En savoir plus) : Technique de nutrition artificielle par voie veineuse centrale ou périphérique indiquée  lorsque la nutrition orale ou entérale est insuffisante, impossible ou contre-indiquée (plus de détails). Elle permet un apport de l’ensemble des macro (glucose, lipides, acides aminés) et micronutriments (vitamines, oligo-éléments) nécessaires pour couvrir les besoins partiels ou totaux de  l’organisme.

En Nutrition parentérale, Fresenius Kabi a été le premier laboratoire à développer une émulsion lipidique injectable, dans les années soixante.
Depuis, son département Recherche et Développement n'a cessé de concevoir de nouveaux produits permettant aux patients du monde entier d'accéder aux techniques et aux produits de la nutrition artificielle.
Que ce soit en Nutrition parentérale,  entérale ou  orale, Fresenius Kabi propose aujourd'hui un ensemble de solutions nutritionnelles adaptées à chaque cas clinique individuel.

Traité de nutrition artificielle de l'adulte
Cano, N.; Barnoud, D.; Schneider, S.M.; Vasson, M.-P.; Hasselmann, M.; Leverve, X.  Edition Spinger. 3ième edition, 2007, 1189 p., ISBN: 9782287334740

En savoir plus sur la Nutrition orale »

En savoir plus sur la Nutrition entérale »

En savoir plus sur la Nutrition parentérale »